Troisième article : Le savoir et la sagesse (3)

 Pour ce troisième et dernier chapitre sur le savoir et la sagesse dans la vie professionnelle, nous allons abandonner l’analogie avec la tomate, en faveur du premier Earl de Birkenhead…

Jeune avocat, il plaidait pour un client devant un juge pompeux. Ce dernier l’interrompit pour dire: « Mr Smith, I have listened to you for an hour now, and I am still none the wiser » (« M. Smith, je vous écoute depuis une heure maintenant, et je n’y vois pas plus clair ! »). Ce à quoi le jeune avocat répondit : « none the wiser, perhaps my lord, but certainly better informed » (« Vous n’y voyez peut être pas plus clair, votre honneur, mais vous êtes bien mieux informé »).

A suivre…