The Learning Revolution

Un nouvel environnement pour la résolution de problèmes et un nouveau défi pour la formation expérientielle

Avec les avancées en neurosciences, les sciences comportementales et la technologie, nous comprenons mieux ce dont les personnes ont besoin pour non seulement ancrer les apprentissages, mais aussi les transformer en changement de comportements. 

Le e-Learning a finalement grandi et l'évolution des plates-formes de communication virtuelle telles que Skype, WebEx et Adobe prend en charge les interactions qui, il y a quelques années à peine, se limitaient à l'environnement de la salle de classe traditionelle. 

L'environnement de travail des apprenants a également changé. L'augmentation générale de la complexité du travail axé sur le savoir - essentiellement sur la technologie - et la pression constante pour faire plus avec moins ont amené de nombreuses entreprises à réduire le temps que leurs employés consacrent à la formation, en particulier en présentiel.  

Toutes les dynamiques ci-dessus ont entraîné un changement majeur dans le rôle joué par l'apprenant dans le développement de ses compétences. Les apprenants jouent désormais un rôle actif et ne se contentent plus d'apprendre en écoutant et en intériorisant; ils apprennent en faisant. 

Pour permettre ce type d'apprentissage, les organisations passent des salles de classe traditionnelles aux salles équipées de la technologie. Ils utilisent le pouvoir de la technologie pour libérer de la théorie et créer un environnement d'apprentissage pratique et collaboratif. 

 

Combler l'écart en matière d'acquisition des compétences: créer un climat de confiance sous la pression grâce à la simulation   

L'écart entre la salle de formation et le monde réel est trop grand. Il n'y a tout simplement pas assez de temps pour pratiquer de nouvelles compétences. Le «système de performance humaine» est souvent, au moins partiellement, à blâmer. Ce système est la somme des facteurs organisationnels qui doivent être alignés pour soutenir une compétence ou un comportement nouvellement appris sur le lieu de travail. Ce système inclut les indicateurs et des attentes spécifiques de performance, des outils de support tels que des logiciels ou des formulaires mis à jour, des conséquences positives qui renforcent de nouveaux comportements, ainsi que du feedback et un accompagnement dans le temps. Sans ce système, la plupart des efforts de développement des compétences sont essentiellement un gaspillage d'argent. 

 

La révolution de la formation - La résolution de problèmes à l'ère de l'expérientiel  

C'est ici qu'intervient la simulation. La simulation aide à «adoucir l'atterrissage» en offrant la possibilité de mettre en pratique certaines compétences dans un environnement «sans échec» et de gagner en confiance grâce à une itération constante, avant que l'apprenant ne retourne dans le «monde réel». Tout comme les athlètes s'entraînent à développer la mémoire musculaire, c'est par la répétition que nous intériorisons de nouveaux comportements et, dans une certaine mesure, les automatisons. Les simulations offrent aux apprenants des conséquences immédiates sur leur comportement en situation. 

La plupart des solutions de problèmes étant un processus dynamique et itératif, il existe une symbiose naturelle entre la résolution de problèmes et les simulations. Les «5 pourquoi» ou approches similaires, de base, linéaires et simples de résolution de problèmes, bien qu'il s'agisse d'un bon point de départ, ne représentent pas la réalité de ce qui est nécessaire pour résoudre des problèmes opérationnels et techniques complexes.

Si nous voulons mettre en pratique la résolution de problèmes de manière significative, nous devons exposer les apprenants à des scénarios comportant plusieurs sources d'informations, ainsi qu'à des scénarios contenant des informations incomplètes et changeantes au fur et à mesure que les gens interagissent avec eux. Les simulations donnent aux apprenants des conséquences sur leur comportement réel et introduisent des informations nouvelles, voire contradictoires, au fur et à mesure que les apprenants évoluent dans l'environnement. Le sens de la réalité augmente considérablement. Le changement culturel en faveur d'approches et de structure agiles et basées sur des équipes met un nouvel accent sur la résolution collaborative de problèmes. Les simulations offrent plus de flexibilité dans la pratique de ces comportements en attribuant différents rôles et informations (pièces du puzzle) à différentes personnes et en les forçant à travailler ensemble pour obtenir une image complète du processus de résolution de problèmes. Cela permet aux individus de faire l'expérience de leur comportement sous pression et d'observer les autres également. 

La large disponibilité des ordinateurs portables, du cloud et de l'accès Internet dans les entreprises modernes permet une combinaison de formation en méthodologie et d'application immédiate qui réduit considérablement le temps nécessaire pour obtenir des résultats.                 

 

À propos de Kepner-Tregoe 

Depuis plus de six décennies, Kepner-Tregoe responsabilise les organisations grâce à une approche éprouvée et structurée de la résolution de problèmes. En tant que chef de file de la résolution de problèmes, KT a aidé des milliers d'organisations à résoudre des millions de problèmes grâce à une analyse plus efficace des causes profondes et de la prise de décisions. Grâce à notre combinaison unique de formation et de conseil, nos clients démontrent une efficacité accrue, une qualité supérieure et une satisfaction client supérieure tout en réduisant leurs coûts. 

 

Florence Lemerle, Consultante, Kepner-Tregoe  

 

 

()

0 Comment(s)

Envoyer un commentaire
  1. Leave this field empty

Champ requis