Succès de nos Clients - Printemps 2017

INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE

Éviter de se précipiter sur des causes possibles et lancer des solutions palliatives

 20120319

Situation : Une ligne de production accumule des baisses de rendement depuis des mois. Les effets économiques sont importants pour l'entreprise. De nombreuses solutions ont été mises en place, sans grand succès. Les actions que l'on pensait correctives s'avèrent en fait être du palliatif permettant de rétablir artificiellement la norme de manière temporaire. Les causes envisagées rapidement ne sont pas les bonnes et la véritable cause s'avère plus complexe qu'estimée.

Impact : non communiqué en termes financiers mais suffisamment conséquent pour justifier la création d'un groupe de travail.

Choix du Management : à l'approche de la période de grand arrêt (pendant laquelle les unités sont arrêtées pendant plusieurs semaines et de nombreuses interventions de maintenance réalisées), l'entreprise a souhaité réunir un groupe de travail menée par un facilitateur interne accompagné d'un consultant KT. L'objectif était de reprendre l'ensemble des infos liées à ce problème et de traiter l'analyse en profondeur des différentes causes évoquées. L'intention était principalement de ne pas, pendant cette période d'arrêt, se « jeter » sur des modifications importantes de l'équipement ou des changements de pièces onéreuses, si celles-ci devaient s'avérer inutiles pour résoudre le problème. L'objectif secondaire était de s'assurer d'un consensus auprès des différents services pour la planification des interventions lors de l'arrêt, chacun ayant une perception différente de ce qui était essentiel et nécessaire.

Résolution : nous avons travaillé pendant 3 demi-journées avec un groupe multidisciplinaire et retracé l'historique des évènements et des interventions au cours des derniers mois. Nous avons revalidé les informations et reposé le diagnostic. Nous avons rapidement mis en évidence qu'il manquait certaines informations. De ce fait, confirmer la cause réelle n'a pas été possible. Nous avons néanmoins pu, avant cette période d'arrêt, décider de manière objective que certaines modifications n'étaient absolument pas nécessaires et n'apporteraient rien.. Un plan d'action a ainsi été validé pour que des ressources puissent recueillir les informations manquantes.

 

PRODUITS INDUSTRIELS

Trop à faire ? Réduisez le nombre de réunions inutiles !

  2-meeting-final

Situation : Une concurrence impitoyable et le lancement continu de nouveaux produits et la réduction de coûts sont parmi les multiples raisons pour lesquelles tous les effectifs ressentent une pression démesurée au niveau de leur charge de travail. Les horaires hebdomadaires ne suffisent pas à traiter toutes les demandes ; chacun est sollicité pour en faire toujours plus, avec encore moins de moyens.

         Impact : La frustration augmente et le taux de maladie par surmenage aussi. Les responsables du management et leurs collaborateurs    savent pertinemment qu'il doit y avoir un meilleur moyen de faire. Il faut à tout prix éviter la fuite des cerveaux et autres pertes d'effectifs.

Choix du Management : Suite à un partenariat durable (relation de travail depuis 10 ans), notre client fait appel à KT pour trouver des solutions simples, efficaces et nécessitant un investissement minimum.  
Après une recherche factuelle sur le contenu des réunions, la «crise » est analysée en utilisant la méthode « Évaluation de la situation ».  Par simple calcul Pareto, la priorité est donnée aux réunions de projets.

La méthode « Gestion de projets » est déployée et adoptée comme langage commun pour mener à bien tous les projets, qu'ils soient petits, moyens et grands.

Résolution : Les réunions sont structurées avec des objectifs, chiffres, participants et durée, suivant l'approche rigoureuse Kepner-Tregoe.  Le fil rouge de chaque réunion est clair : suivre la méthode basée sur le « questionnement efficace ». Point par point, une seule chose à la fois.

Il faut aller sûrement et lentement car on est pressés.

 

De l'autre côté de l'Atlantique...
Chez Cisco, la satisfaction-clients est au coeur de l'organisation : temps de résolution des cas réduit de 58%, baisse des cas arriérés de 80 à 20 par mois, record de satisfaction clients après support en EMEA TAC

Résultats CISCO